« C’est la peur qui fait peur »

Découvrez la seconde chronique publiée dans La Croix, notre média partenaire

15

logo La Croix, journal suivant la course d'Eric Bellion - Vendée Globe 2016 - COMMEUNSEULHOMME

Quand tu pars faire le Vendée Globe, tu pars avec énormément d’appréhension. Dans les images hélico que l’on voit à la télé, on nous présente comme des gars qui virevoltent sur leur bateau, le plus souvent sans gilet. Tout cela a l’air si facile mais le quotidien est très différent. On est aux aguets du début à la fin et la course ne s’arrête que quand on amarre le bateau au ponton des Sables d’Olonne car la moindre bêtise se paie très cher et peut faire mal. J’ai eu deux grosses frayeurs en fin de semaine dernière. D’abord, c’est mon gennaker, la grande voile d’avant qui s’est déroulé alors que je le rangeai. J’aurais pu le perdre et casser beaucoup de matériel mais j’ai trouvé les ressources pour rouler correctement ces 150 mètres carrés de toile. Lire la suite